Fermer menu
Fermer menu

Eric Peters : "Il était pour moi important d'accompagner le club"

14-05-2020

Sur le front depuis le début de la crise liée au COVID-19, la grande distribution fait partie des secteurs d’activité les plus sollicités du moment. Dirigés par Eric Peters, les Intermarché de Troyes et de Saint-Julien-les-Villas ont répondu présents face à une demande grandissante, pour assurer à toutes et tous une disponibilité des produits de première nécessité. Si le sponsor officiel de l’ESTAC a fait face à cette forte demande, il a également accepté de participer aux initiatives solidaires du club, notamment pour les distributions alimentaires effectuées ces dernières semaines.

Eric, vous avez été sur le pont, avec vos équipes pour répondre à la forte demande des consommateurs. Vous avez également été, en quelque sorte en première ligne face au COVID-19. Comment vous et vos équipes avez vécu cette période ?

Les choses se sont passées chez nous avec beaucoup de sérénité et de conscience professionnelle. La totalité des équipes s'est immédiatement mobilisée et nous avions anticipé les besoins en termes de protections et de précautions sanitaires. Les collaborateurs avaient conscience qu'il fallait continuer à nourrir la population. Nous avons continué à faire notre métier, en aménageant évidemment le contexte de travail pour qu'il soit le plus sûr possible pour tous, mais sans réellement se poser de question. Les équipes se sont montrées totalement impliquées et je les en félicite.
 

L’ESTAC a par ailleurs souhaité mener plusieurs actions solidaires et s’est appuyée sur les Intermarché de Troyes et de Saint-Julien. Peut-on dire que ces valeurs fortes, d’entraide et de solidarité, vous les partagez avec le club ?

Bien sûr, c'est une évidence. Je suis partenaire de l'ESTAC parce que, dans ce club, par son président et par les gens qui y travaillent, il existe des valeurs fortes que je défends aussi dans mes entreprises. Les valeurs d'entraide et de solidarité, c'est quelque chose que je défends en permanence avec les acteurs du monde culturel, sportif ou associatif. L'ESTAC a fait un travail important de rapprochement avec ceux qui en avaient besoin, du fait, malheureusement, que le sportif occupe aussi moins de place. Il était pour moi important d'accompagner le club. Tout cela correspond parfaitement à la façon dont je veux travailler dans le monde de l'entreprise.
 

À titre individuel, ou par l’intermédiaire de vos sociétés, avez-vous mené des actions solidaires, ou comptez-vous en mener sur les semaines à venir ?

À vrai dire, je continue au quotidien à faire ce que je peux pour aider à nouer des liens nouveaux avec les producteurs et associations, pour créer de véritables cercles vertueux. À chaque fois que j'en ai la possibilité, je tâche de faire le facilitateur pour que ceux qui sont en capacité d'aider, puissent aider ceux qui en ont besoin. Il est important pour moi, personnellement et professionnellement d'aider autant que possible. C'est également pour cette raison que nous avons bonifié les commandes de l'ESTAC dans le cadre de leurs livraisons solidaires.